Projet de loi 124 : une mauvaise chose pour vous, une mauvaise chose pour les collectivités

Juste avant de s’accorder des vacances de cinq mois, les conservateurs de Doug Ford ont déposé le projet de loi 124 à l’Assemblée législative de l’Ontario. Le projet de loi 124 est une attaque contre les travailleurs de première ligne du secteur public et nos collectivités. Il blâme les travailleurs pour le déficit de l’Ontario et restreint les salaires des travailleurs sous l’inflation, alors que le gouvernement de Doug Ford accorde des allégements fiscaux aux entreprises rentables et au riche 1 % de la population.

S’il est adopté, le projet de loi 124 :

  • dépouillerait les travailleurs de leur droit à la négociation collective, exempt de toute ingérence, droit qui est protégé par la Charte;
  • forcerait les travailleurs de première ligne du secteur public à accepter des contrats qui ne suivent par le rythme de l’inflation;
  • prendrait de l’argent dans les poches des travailleurs de première ligne, argent qui aurait été dépensé dans nos collectivités, et continuerait d’accorder des exemptions fiscales aux riches sympathisants des conservateurs de Doug Ford;
  • ouvrirait la voie à encore PLUS d’attaques contre les services publics et les travailleurs, tant dans le secteur public que dans le secteur privé.

Envoyez un message à votre député provincial local, ainsi qu’au président du Conseil du Trésor Peter Bethlenfalvy et au premier ministre Doug Ford ci-dessous.  

Dites-leur que vous vous OPPOSEZ au projet de loi 124 et que vous voulez qu’ils votent ‘NON’ lorsqu’il sera soumis au vote.

Ensemble, choisissons les collectivités, non pas les coupures!

Envoyer un message aux conservateurs de Doug Ford

DESTINATAIRES : Les députés provinciaux locaux, Peter Bethlenfalvy et le premier ministre Doug Ford 

Je vous écris pour vous faire part de mon opposition au projet de loi 124.

Le projet de loi 124 dépouille les employés du secteur public de leur droit à la libre négociation collective protégé par la Charte.

Cibler les travailleurs qui offrent des services publics essentiels n’améliorera pas ces services – ce n’est qu’une autre attaque contre les services publics dont dépend chaque Ontarien dans sa collectivité.

Les salaires des travailleurs de première ligne ne sont pas responsables des problèmes financiers de l’Ontario. Notre province a un problème de revenus, non pas un problème de dépenses! L’Ontario dépense moins par personne en services publics que toute autre province au Canada et, après des années d’allégements fiscaux accordés aux entreprises rentables et aux riches, c’est également la province qui génère le moins de revenus par personne.

Si l’Ontario augmentait nos revenus au niveau moyen d’autres provinces, nous disposerions de milliards de dollars pour financer adéquatement les services publics dont dépendent les Ontariens, tout en traitant les travailleurs, qui offrent ces services, de façon équitable, avec dignité et avec respect.

Les propres données du ministère du Travail montrent que, depuis dix ans, les salaires dans le secteur public n’ont pas suivi le rythme de l’inflation. Le projet de loi 124 ne fera qu’aggraver cette situation déjà regrettable, particulièrement pour les travailleurs de première ligne à faible revenu, qui offrent des services publics essentiels.

Lorsque le projet de loi 124 sera soumis au vote à l’Assemblée législative de l’Ontario, je vous demande de voter contre et de soutenir les travailleurs de première ligne de l’Ontario.

Votre nom
Votre adresse de courrier électronique

Entrez votre adresse

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre adresse de courrier électronique (champ obligatoire)

Votre député provincial (champ obligatoire)

Souhaiteriez-vous recevoir des courriels au sujet d’autres actions de la campagne Les communautés et non pas les coupures?